Monsieur le Secrétaire Général, bonjour.
Je n'ai pas grand chose à dire au sujet de l'article à travers lequel, vous donnez la position de l'UPG. Je viens de ce pas pour vous dire une fois de plus merci cher compagnon de lutte.